Les violences sexuelles se sont accrues
septembre 11, 2017
L’analyse du contexte
septembre 11, 2017

Évaluation des projets revue

Evaluation

Les projets financés par les bailleurs de fonds européens en Rd Congo viennent de faire l’objet d’une évaluation, dans l’optique de faire le point sur le plan d’exécution.

18 projets au scanner dans le Nord Kivu et l’Ituri

Le cabinet Channel Research a procédé du … au … 2010 à l’évaluation de 18 projets dans les provinces du Nord Kivu et de l’Ituri, sur les 350 en exécution sur tout le territoire de la République démocratique du Congo (Rdc), projets financés par 11 bailleurs de fonds européens. En fait de projets, il s’agit des « initiatives de prévention des conflits ou consolidation de la paix (Pccp) sur base de don, où le mot initiative est compris au sens large de toute activité ayant de près ou de loin l’objectif de prévenir les conflits et renforcer la paix. »

Pour des raisons d’efficacité, les projets ont été retenus en s’appuyant sur la base de données fournie par les membres du Comité de pilotage, base étayée à partir des entretiens avec les bailleurs de fonds ainsi qu’une mission préparatoire sur le terrain. Selon la note d’échantillonnage du cabinet, il y avait « 30 projets à évaluer de façon globale, 19 projets à évaluer de façon plus spécifique et 6 projets à évaluer de façon approfondie ». Mais au final, à en croire une participante, seuls 18 projets logés dans les deux provinces ont finalement fait l’objet de l’évaluation.

Il était question pour Channel Research de faire une analyse du contexte, d’essayer de percevoir la stratégie de chaque bailleur et d’en mesurer l’impact. L’évaluation s’est faite en collaboration avec l’Evangelisch Entwicklungs-Dienst (Eed), un bailleur de fonds basé à Bonn en Allemagne et du Service civil pour la paix (Scp). La présence de ce dernier se justifiant par le souci de toujours s’appuyer sur la société civile, la seule plus outillée pour comprendre et intégrer des problèmes directement liés aux populations locales. D’ici le mois d’octobre 2010, le rapport de cette évaluation devra être disponible et devra servir de base pour des recommandations à faire aux bailleurs.

Travaux

La rencontre a connu la participation des organisations non gouvernementales (Ong) locales, partenaires de ces projets, à savoir Heal Africa, Rio, et l’Université libre des pays des Grands Lacs (Ulpgl). Après des travaux en groupe de 10, chaque participant était appelé à noter trois activités sur une carte, par ordre de priorité, activités qu’il était par la suite tenu de défendre. Cette méthode à permis de mieux cerner les problèmes qui pouvaient se poser, et d’explorer les avantages à travailler avec des individus, des structures ou des communautés dans l’ensemble.

On aura noté que l’Ong Centre africain de recherche et d’éducation à la paix et la démocratie (Carepd) n’avait pas encore l’expérience du terrain, mais s’est trouvée plutôt enrichie par les échanges. Et comme tous les autres participants, ses membres ont reçu les dernières publications du Eed/Scp et des rapports de Heal Africa, une documention qui permettra à tous les participants de mieux s’outiller afin de rendre leur travail plus fluide et plus efficace, dans ce pays où la paix ne doit plus être seulement une vue de l’esprit, mais se vivre au concret.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *