Formation sur « Réflexion sur les Pratiques de la Paix »

RDC : Protection International crée des Comités Locaux de Protection Communautaire des défenseur.e.s au Nord Kivu et Sud Kivu.
septembre 13, 2021
Atelier DNH 2021
LE DO NO HARM «NE PAS NUIRE» UNE APPROCHE STRATEGIQUE POUR LE TRAVAIL DE PAIX AU CAMEROUN
octobre 10, 2021

Formation sur « Réflexion sur les Pratiques de la Paix »

Reflexion-sur-les-Pratiques-de-la-Paix

Reflexion-sur-les-Pratiques-de-la-Paix

Comme une traditionnelle mission, les membres du Service Civil pour la Paix (SCP) au Cameroun se sont une fois de plus rencontrés sur le chemin de la promotion de la paix au sein de l’Université Protestante d’Afrique Centrale à Yaoundé pendant la semaine du 20 au 24 septembre 2021. Il s’est agi d’un atelier de formation sur la planification des projets pour la paix avec au menu des riches échanges et partages autour de l’approche « Réflexions sur les Pratiques de la Paix » (RPP) !

Photo 1: Photo de famille à l’atelier de formation des membres du réseau SCP sur la planification des projets pour la paix.

Pendant cinq jours successifs, l’Université Protestante de l’Afrique Centrale (UPAC) a connu la chaleur des acteurs de la paix venant des organisations de la société civile (OSC), membres du Service Civil pour la Paix (SCP). C’est dans le cadre d’un atelier organisé par la coordination Cameroun du SCP, l’Université Protestante d’Afrique Centrale (UPAC) et animé par le Dr. Rolf Grafe, consultant du partenaire « Pain pour le Monde » (Brot für die welt) et Florentine Nekdem Fandio que 28 personnes dont 09 femmes représentant 13 organisations partenaires du SCP (AFFADA, AJP CEDES, APADER, CCMN, CEPCA, CIPCRE, DMJ, EEC, Doual’art, REDHAC, SAARE TABITHA, TRAUME CENTRE et l’UPAC) ont pris part à cette formation qui s’est déroulée du 20 au 24 septembre 2021 à Yaoundé, dans l’enceinte de l’Université de Protestante d’Afrique Centrale (UPAC). Ces participant(e)s ont été outillés sur les approches « Ne pas Nuire » (NPN) et « Réflexions sur les Pratiques de la Paix » (RPP).

Même si l’atelier portait essentiellement sur l’approche « Réflexion sur les pratiques de paix » RPP, il a été indispensable de faire le point sur l’approche « Ne pas Nuire/Do No Harm », qui permet d’éviter d’aggraver les conflits ou même d’en créer de nouveau pendant la mise en œuvre de nos projets. Un accent particulier a été mis sur l’approche « RPP ». Elle permet une meilleure planification des projets de paix. Au cours de cet atelier, plusieurs outils permettant une bonne analyse de conflit ont été présentés aux participant(e)s à l’exemple de l’arbre du conflit, l’analyse à 3 boîtes, l’oignon (analyse positions, intérêts et besoins), le triangle ABC, la chronologie du conflit et la cartographie des relations. Les participant(e)s lors des travaux de groupe ont profité pour expérimenter ces outils en les utilisant pour analyser quelques conflits actuels au Cameroun. Les différentes techniques d’animation utilisées, les échanges et partages d’expériences ont été très appréciés aussi bien par les participant(e)s que par les facilitateurs. Tout ceci se rendant visible lors de la restitution des travaux de groupes. Un accent sera également mis sur les illustrations et jeux de rôle, ce qui donnera une coloration d’ambiance et d’émulation satisfaisante.

L’atelier s’est achevé dans une ambiance festive et chaleureuse. L’on pouvait lire un sentiment de joie et de satisfaction se dégager des visages des hommes et femmes de paix venu-e-s des régions et localités différentes. Tous et toutes, comme des mousquetaires de la même confrérie se sont argués à s’investir davantage pour la construction de la paix et la cohésion sociale. La résolution est claire, il faut intégrer l’approche « RPP » dans la planification des projets de paix.

Par Alex Nomeny Donfack et Estelle Kenfack Simeu- CIPCRE CAMEROUN

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *